Jeux Paralympiques en 2.4, les pavillons du jour…

Voici en 3 photos le résumé de la deuxième journée en ce mardi 13 septembre. Ce fut une longue attente à terre avec ces pavillons « Aperçu » pour les 3 séries (Sonar, 2.4 et Skud) pour partir sur l’eau après 14h00 et débuter une manche finalement annulée dès le premier bord tout du moins pour les 2.4.

pavillons-ap

Pavillon « Apercu » AP => retard à terre pour les 3 séries

screenhunter_1066-sep-14-02-21

Concentration ou décontraction ????

 

annualtion

Pavillon « Annulation » de la manche des 2.4 à la fin du 1er bord de près

 

Plus précisément, la météo annonçait un vent de Nord assez soutenu qui allait contrarier fortement la mise en place de la brise thermique du Sud. Du coup, l’organisation a préféré nous faire patienter à terre, en espérant une rentrée de cette brise en début d’après midi. Manque de pot, le vent de Nord n’a pas voulu abandonner la partie tout en mollissant, ce qui a fait monter la température jusqu’à proche de 40°. Résigné, le comité de course nous envoie sur l’eau après 14h00 sur la zone de « l’école navale », c’est à dire en plein milieu du chenal avec un fort courant descendant et un léger vent de 4 à 6 nds.

Peine perdue, car selon le règlement de course qui précise un temps maximum pour parcourir le premier bord, soit 25 mn, il a manqué au leader (l’Allemand Heiko Kroeger) environ 45 secondes pour franchir cette première marque. Au grand dam de Heiko qui levait les bras au ciel de dépit, il n’y avait pas d’autre solutions pour le comité d’annuler cette manche, et de nous faire rentrer directement au port compte tenu de l’heure avancée et du vent évanescent…

Le départ tenait déjà du défi pour chacun avec un courant de face de plus de 1.5 nds. Suite au bon départ de Damien  dégagé, la flotte se sépare très tôt en 2 paquets avec 8 bateaux à gauche dans le chenal, et 7 à droite. Damien suit sa stratégie en virant vers la droite avec l’Allemand, alors que l’Américain, l’Anglaise et l’Australien prolongent sur la gauche. Bonne chance à chacun et comme au jeu de dés, il faut croire en sa chance ! Malgré le grand écart entre les 2 paquets, les leaders des 2 groupes se retrouvent étonnamment dans un mouchoir de poche à proximité de la bouée, avec Damien en 4ème position tout proche de l’Allemand.

Tous les coaches scrutaient leur chrono en se disant que « cela n’allait pas le faire » vue la lenteur du train. Effectivement, ces quelques secondes de trop pour atteindre la marque au vent fut fatale. Le comité peut s’en mordre les doigts, car nous aurions pu naviguer beaucoup plus tôt et sur un parcours un poil plus court compte tenu du courant de face. Par conséquent, la série des 2.4 devra rattraper ces 2 manches non courues dès demain et après demain. Les prévisions météo s’annoncent favorables pour récupérer ce retard, mais les journées prochaines seront chargées pour les coureurs, à raison de 3 manches de 50 minutes par jour.

p1020497

Grutage du matin

 

p1020516

Echauffement, prise d’information

 

bord-pres

Ambiance du plan d’eau !!