Championnat du Monde PARAWORLD 2017 Jour 2

Après toutes ces journées sous le soleil, il fallait bien passer à la phase « orages ». Les prévis météos envoyées par Claire Denomazy (Professeur à l’ENVSN) ont été respecté (merci Claire), bien que les modèles météorologiques étaient un peu perdus dans un tel système orageux.

Magnifique ciel d’orage du matin

La matinée s’est passé sous une pluie battante et des rafales à plus de 20 nds. Un peu avant 13h00, le ciel passe en un quart d’heure du gris au bleu et sèche toutes les tentes des campeurs situés à proximité du port. Suite au passage de ce front chaud, le comité libère tous les compétiteurs vers leur lieu de régate. Imaginez la cohue vers les mises à l’eau pour l’ensemble des séries. Une montagne de remorque de mise à l’eau a pris forme au grand dam des bénévoles pour remettre de l’ordre.

Ce n’était pas le cas pour nous qui sommes au ponton comme d’habitude depuis le début de l’épreuve. Il faut cependant faire vite car une heure seulement sépare l’autorisation de sortir du port et l’heure du premier départ. La mise en place pour le public handi n’est pas des plus faciles avec la séance habillage, le transport en béquille ou en chaise roulante vers les bateaux, le hissage des voiles et la « libération » des pontons…

Bref, un vent de 8 à 15nds de sud avec quelques oscillations et toujours un gros clapot nous a permis de valider une manche. Malheureusement, un retour d’orage en fin d’AP a eu raison de ce vent de sud et faute de vent, le comité n’a même pas pu lancer la deuxième manche. Demain, nous serons contraints de courir 3 manches au lieu de 2. Les 3 jours de régate restants s’annoncent ventés. Il va falloir rester costaud !

Revenons un peu sur cette manche : Damien prend un départ côté bouée comme il sait le faire ‘au couteau » alors que Bruno et d’autres s’emmêlent quelque peu les pinceaux car devant virer pour passer la marque de départ. Nous avons entendu des noms d’oiseaux entre coureurs… Nos autres Frenchies s’en tirent très bien car plus dégagés de la masse. Cependant, la hiérarchie reprend ses droits et leurs places à l’arrivée restent logiques.

Damien réalise une très belle performance avec une 2ème place derrière le sympathique Norvégien Bjonar Erikstad et devant le non moins sympathique Australien Matt Bugg. En 4ème position, un autre prétendant au podium, à savoir l’Allemand Keiko Kroger. En attendant, Damien prend la tête au général et compte bien y rester.

 

Quelques portraits du jour de l’inauguration

Nono, TP et Xavier

Damien, Xavier et TP

Mathieu, Xavier, Ange et TP (encore)

Cliquez sur la photo pour affichage résultats

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s